Moyen Orient & Afrique du Nord

Palestine : AFD international dénonce l’attaque israélienne à l’encontre de la population civile palestinienne.

AFD international appelle les autorités israéliennes à l’arrêt immédiat et inconditionnel des bombardements contre la population de Gaza qui atteint plus de 600 morts, plus de 3000 blessés et plus de 100.00 déplacés à l’heure de ce communiqué. Voici maintenant deux semaines que l’armée israélienne lance des attaques contre la population palestinienne sous le nom d’opération « Bordure protectrice », en réponse au meurtre de trois jeunes israéliens assassinés par des inconnus. Nous demandons qu’une enquête sérieuse soit menée à défaut d’un communiqué revendiquant leur exécution.

En violation du droit international et de toute légitimité pénale, l’armée israélienne a arrêté plus de 600 personnes, lancé des campagnes punitives en dynamitant systématiquement des habitations civiles et plus de 47 installations de l’UNRWA vitales à la population ; et accélère la mise à mort des civils en bombardant sans réserve plus d’un million et demi de civils à Gaza emprisonné sur ce territoire qui ne fait que 360 km². Nous dénonçons ces punitions collectives que pratique l’armée israélienne sans aucune précaution morale. L’armée de Tsahal utilise des drones pour exécuter des assassinats ciblés contre des individus présumés membres d’organisations terroristes, avec comme conséquence de tuer et de blesser des civils par centaines ces dernières semaines, et des centaines d’arrestations illégales dont des enfants !

La presse est également persécutée, le dernier communiqué de Reporter sans frontière fait état de multiples atteintes à la liberté d’expression et la liberté de la presse, un caméraman de 26 ans dénommé Khaled Hamad est tombé sous les balles de l’armée le 19 juillet 2014 ceci en infraction avec la convention de Genève.

Les ONG locales nous rapportent qu’une situation de chaos généralisé règne depuis que les avions de Tsahal tirent des bombes aveuglément sur les quartiers de Gaza. Un très grand nombre de femmes, d’enfants et de vieillards font partie des victimes. Contre tout bon sens, ce déchaînement disproportionné demeure injustifiable, et à l’encontre de tous les codes moraux des armées régulières.

AFD International appel à ce que le droit humanitaire soit respecté face à cette invasion militaire. Que rien ne justifie de tuer des centaines, voire des milliers de civils, de détruire des hôpitaux et des bâtiments de la presse, de viser des maisons familiales par dizaines de milliers. Sur ce territoire à densité démographique inouïe, le peuple palestinien à Gaza, pris en étau de toute part, ne peut pas être pris en otage, cette population est privée d’accès à l’eau courante, à l’électricité et aux besoins de première nécessité, aliments et médicaments, sur plus de 70% du territoire de Gaza ! L’armée menace plus de cent mille personnes de quitter ou de mourir.

Nous demandons à la communauté internationale, et particulièrement aux pays membres du Conseil de l’Europe, par toute voie de droit, d’imposer d’abord aux autorités égyptiennes de lever le blocus frontalier avec Gaza afin de fournir en biens de survie les centaines de milliers de femmes, d’enfants et de personnes âgées ; ensuite à l’Etat d’Israël de mettre un terme immédiat aux traitements indignes et inhumains qu’elle commet à l’encontre de la population palestinienne depuis des décennies, et de manière plus cruelle encore ces dernières semaines, et qu’elle respecte la souveraineté des territoires palestiniens.

Bruxelles, 20 juillet 2014
Département MENA
AFD international
Bruxelles

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer