Moyen Orient & Afrique du Nord

Égypte: AFD International dénonce le maintien en détention du journaliste Mahmoud Houssin et les perpétuelles atteintes à la liberté d’expression et de la presse

AFD International considère que le maintien en détention préventive du journaliste Mahmoud Houssin de la chaîne Al-Jazeera, depuis plus d’un an, par les autorités égyptiennes est une violation flagrante de la loi, une atteinte à la liberté de la presse et un mépris des accords internationaux. En effet, l’article 19 de la Déclaration des droits de l’homme stipule que  « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit », ce qui signifie que personne ne peut être arrêté ou placé en détention pour avoir exercé sa profession de journaliste. Or, les agissements des autorités égyptiennes laissent paraitre un processus de criminalisation de cette profession.

Dès lors, nous considérons la décision du Tribunal pénal du Caire condamnant par contumace les journalistes Abdel Halim Qandil, ancien rédacteur en chef du journal Voice of the Nation et Ahmad Hassan al-Sharqawi, journaliste à la Middle East Agency, à trois ans de prison pour avoir insulté le pouvoir judiciaire et ses représentants comme une décision à motivation politique instrumentalisant l’appareil judiciaire afin de museler la presse.

Par conséquent, AFD International tient à exprimer son inquiétude concernant la situation générale des droits humains en Égypte et celle de la liberté d’opinion et d’expression en particulier. Aussi, nous appelons les autorités égyptiennes à:

 

  • libérer immédiatement Mahmoud Houssin, Abdul Halim Qandil et Ahmed Hassan Al-Sharqawi, ainsi que tous les prisonniers d’opinion dans ce pays.

 

  • respecter les accords nationaux et internationaux qui encadrent les conditions de détention des détenus qui prévoient pour ceux-ci le droit de jouir de leurs droits fondamentaux.

Enfin, nous tenons les autorités égyptiennes pour responsables de la sécurité physique du journaliste Mahmoud Houssin et leur demandons de révéler son état de santé et de permettre à un délégué international de lui rendre visite.

Département Moyen-Orient et Afrique du Nord
AFD International
27 décembre 2017

Articles similaires

Fermer