Europe & Asie Centrale

Myanmar : Pour AFD International, l’accord de rapatriement des réfugiés Rohingya annoncé par les autorités birmanes et bangladaises est une pure campagne de communication.

AFD International considère que l’accord entre le gouvernement bangladais et les autorités du Myanmar qui consiste à rapatrier les réfugiés Rohingya est inacceptable.

En effet, la communauté internationale est témoin à ce jour de ce que l’ONU considère être un nettoyage ethnique, visant l’ensemble de la population Rohingya au Myanmar et où des quartiers entiers ont été incendiés et des maisons détruites par des membres de l’armée birmane faisant fuir des centaines de milliers d’innocents sur les routes. Ces persécutions ont transformé des régions entières de l’Etat du Rakhine en zone de désolation où le chaos s’est installé. Aujourd’hui le gouvernement entend faire revenir ces réfugiés tout en conservant la loi ségrégationniste faisant de la population Rohingya la plus grande communauté apatride au monde. Dès lors, le directeur du département Asie à AFD International, monsieur Mustapha Akoub, déclare à ce propos «qu’un retour sécurisé et stable de cette minorité ne peut être envisagé tant que le Myanmar n’en fournit pas les garanties indispensables».

D’autre part, AFD International a récolté un grand nombre de témoignages en vue de préparer des plaintes qui seront introduites contre les responsables de ces crimes afin qu’ils en répondent devant des juridictions internationales.

Enfin, face à cette situation calamiteuse et à ces violations graves et systématiques des droits humains, nous appelons à un retour de l’ensemble des réfugiés qui soit réfléchi, qui assure la sécurité et la dignité de l’ensemble des victimes, le tout dans une approche sincère et animée par un esprit de réconciliation.

AFD International
Département Asie
26 novembre 2017

Articles similaires

Fermer