Europe & Asie Centrale

Italie : AFD international et Come una Marea organise une conférence et une représentation théâtrale à l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme.

Ce 10 décembre 2018 à l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme, diverses associations italiennes ont participées à une journée de sensibilisation organisée par AFD International et l’association Come una Marea à Palerme.

Deux évènements ont été organisés lors de cette journée : Une conférence en matinée et un représentation artistique en soirée. Lors de la conférence plusieurs représentants d’associations sont intervenus pour sensibiliser un public composé d’une majorité de jeunes étudiants italiens sensibles à la question des droits de l’homme. AFD International est également intervenu lors de cette matinée et y a rappelé l’importance des partenariats entre les différents acteurs de la société civile. Elle a mis l’accent sur l’importance d’éduquer la jeunesse afin d’éviter que les générations futures nous reprochent notre inaction collective concernant à la gestion désastreuse de la planète. Elle a rappelé l’importance d’éduquer les jeunes de manière à les immuniser contre les fléaux que sont le racisme, la discrimination et le rejet de l’autre. L’importance d’informer notre jeunesse du rôle essentiel qu’ils devront remplir demain et cela passe par l’enseignement de leur histoire. Que les migrations font partie de l’histoire des peuples du monde entier et tout particulièrement de celui du peuple italien qui a par le passé immigré partout dans le monde. Que la jeunesse européenne est aujourd’hui happée par les réseaux sociaux et est abreuvée d’informations non vérifiées et sans consistances, qui se déplacent à grande vitesse et qui désinforment plus qu’elles n’informent et qui trop souvent déforment la réalité. Que cette masse de « désinformation » est tellement généralisée que la jeunesse la considère comme étant la seule vérité. Que cette même « information » est véhiculée par des politiques peu scrupuleux qui profitent de la fébrilité de cette jeunesse pour leur vendre du rêve au détriment des autres. Ces mêmes politiques leur proposent une société qui n’offre aucune place à l’autre et qui désigne cet autre, comme un danger à éradiquer.

Dans sa conclusion AFD International a insisté sur le rôle et la responsabilité des ONG d’encadrer la jeunesse et de leur inculquer une culture de l’engagement citoyen, qu’ils devront à leur tour inculquer à leur condisciple et ainsi le transmettre de manière à « contaminer » positivement l’ensemble de la société. Il faudra leur apprendre à surmonter les obstacles qui peuvent se dresser face à eux, de les pousser à découvrir les autres, d’aller à la rencontre des autres. A ne pas se laisser bercer par les discours faciles qui les poussent à se renfermer sur eux-mêmes, à apprendre à déconstruire les discours extrêmes. De lire, de parler, d’échanger, de s’indigner devant la misère des autres et surtout de s’engager. Ils devront apprendre à devenir des forces de propositions pour proposer des alternatives aux solutions que les politiques leur proposent et qui de plus en plus ne conviennent plus aux jeunes.

En ce qui concerne les pouvoirs politiques et autres institutions officielles, un appel leur a été lancé ! Un appel à prendre leurs responsabilités au niveau national, européen et au niveau international. Car leur mauvaise gestion ou inaction a un impact certain sur les migrations dans le monde. Il a été demandé aux politiques de supporter toutes les initiatives qui émanent de la jeunesse. D’aider financièrement et/ou matériellement toutes les initiatives qui ont pour objectif de tendre la main aux personnes en difficultés, qu’elles soient italiennes ou d’origines étrangères, car une vie n’a pas de prix. Et pour finir, qu’il faut redonner à la jeunesse, de la confiance en « l’action » politique, qu’elle soit conventionnelle ou non conventionnelle. Car, les actions entreprises positivement par des jeunes dans un quartier, dans une ville, dans un environnement donné, et pour une cause juste, contribuent à la construction et à la cohésion d’une société.


L’après-midi, pour conclure la journée deux artistes ; Abdellah Ajouguim et Renato Tapino ont donné une représentation théâtrale sous le thème de la migration qui fut fort appréciée par le public.

AFD International
Bureau Italie
Torino

Articles similaires

Fermer