Europe & Asie Centrale

France : AFD International dénonce la décision d’interdire les manifestations de solidarité avec le peuple palestinien

 

Depuis plusieurs jours, le peuple palestinien est la cible d’agressions violentes de la part de l’armée israélienne.

A Jérusalem, des vagues d’annexions de territoires palestiniens et de résistance à celles-ci ont conduit à un engrenage qui a mené à des attaques inadmissibles sur l’esplanade des mosquées lors de pratiques religieuses.

A Gaza, ville sous blocus irrespirable depuis 14 ans, des bombardements israéliens ont fait en une semaine près de 150 morts, dont un tiers d’enfants et plus d’un millier de blessés.

Dans ce climat, une mobilisation s’est formée au niveau international pour marquer son soutien au peuple palestinien, et des manifestations ont eu lieu partout dans le monde. En parallèle, plusieurs appels à manifester à Paris ont été interdits par la préfecture, confirmée par le Tribunal administratif, et ceci à la demande du Ministre de l’intérieur Gérald Darmanin.

Nous dénonçons ces interdictions qui constituent selon nous une atteinte grave à la liberté de manifestation, et nous dénonçons au même titre l’arrestation du président de L’AFPS (Association France Palestine Solidarité) alors qu’il manifestait pacifiquement sa solidarité avec les victimes palestiniennes.

Nous condamnons par ailleurs les propos du Ministre de l’intérieur qui motive sa décision sous prétexte que les manifestations seraient antisémites et qu’elles appelleraient à la haine. Nous rappelons que ce n’est ni au gouvernement ni à aucune organisation gouvernementale de faire le tri entre les bonnes et les mauvaises mobilisations, et que le droit à manifester est garanti par l’art. 20 de la Convention Universelle des Droits de l’Homme. Le Gouvernement a le devoir de veiller à la tenue et à la protection des manifestations.

Nous appelons le Gouvernement ainsi que les différentes préfectures à privilégier l’apaisement en autorisant les prochains appels à manifester, tant qu’il y aura un besoin de la part de la société civile d’exprimer son indignation face à ces actualités au Moyen-Orient.

AFD International
Bruxelles

 

Articles similaires

Fermer
Fermer