Moyen Orient & Afrique du Nord

Egypte : Pour AFD International les autorités sont responsables du décès de l’ancien président Mohamed Morsi.

L’ancien président est décédé le lundi 17 juin 2019 au Caire en pleine audience. Selon nous les autorités égyptiennes doivent être considérée comme étant responsable de ce décès. En effet, Mohamed Morsi est décédé des suites d’un traitement médical inadéquat, alors qu’il avait été déclaré à plusieurs reprises que sa vie était en danger.

Compte tenu des circonstances, AFD International estime que sa mort est donc un acte délibéré et doit être considéré comme étant une exécution extrajudiciaire.

Nous sommes confrontés à un crime historique contre un chef d’État qui a été isolé par un coup d’État et qui a ensuite été persécuté pour ses positions politiques et ses affiliations idéologiques, sans base légale et faisant de ce procès un procès politique.

Pour cette raison, nous demandons qu’une enquête urgente soit ouverte sous les auspices de l’ONU et avec la participation d’organisations indépendantes de défense des droits de l’homme. Ceci afin de découvrir les circonstances réelles du décès de monsieur Mohamed Morsi.

Département du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord
AFD International
17 juin 2019

Tags

Articles similaires

Fermer
Fermer