Moyen Orient & Afrique du Nord

Yémen: AFD International appelle les pays de la coalition arabe à lever immédiatement le siège imposé au Yémen.

Depuis le 6 novembre 2017, les pays de l’alliance arabe dirigés par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont imposé un blocus terrestre, maritime et aérien au Yémen, ce qui a perturbé l’arrivée de l’aide alimentaire, des médicaments, du carburant et a engendré une pénurie générale. Dans les villes de Hodeidah, Saada et Taiz, le manque de carburant a provoqué la perturbation des systèmes d’évacuation des eaux usées et a eu comme conséquence la privation de l’accès à l’eau potable pour environ un million de personnes. Par ailleurs, la rareté des médicaments menace la vie de millions de civils, d’autant plus qu’environ un million de yéménites souffrent du choléra et qu’au moins un million d’enfants sont exposés à la diphtérie. Cette situation est aggravée par la famine qui pèse sur des millions de personnes en raison de la pénurie alimentaire.

Or, les pays de la coalition arabe, menés par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, continuent à punir cette population innocente et à affamer ses enfants. Ils ignorent délibérément tous les accords et tous les traités internationaux ainsi que tous les appels lancés par la communauté internationale, y compris l’appel de l’ONU les enjoignant de permettre le passage de l’aide humanitaire afin de secourir les victimes de ce conflit.

Au regard de la situation catastrophique imposée à cette population (épidémies,  pénuries généralisées et famine), nous considérons que le siège du Yémen par l’alliance arabe est une punition systématique, lente et collective de la population allant à l’encontre de l’article 75 de la Convention de Genève. Pour mettre un terme à cette situation, une intervention du Conseil de sécurité, de la communauté internationale et des institutions internationales sont indispensables.

Face à cette dangereuse évolution de la situation, AFD International appelle :

– les pays de l’alliance arabe, en particulier l’Arabie saoudite, à lever le siège imposé à la population yéménite et à permettre la circulation des produits de première nécessité afin d’éviter que la famine ne se généralise au Yémen.

– à lever les restrictions illégales imposées au personnel humanitaire et leur permettre de rentrer au Yémen en facilitant leur travail et sans entraver leur déplacements.

– la communauté internationale à intervenir d’urgence pour forcer les pays de la coalition arabe à lever ce siège et à les mettre face à leurs responsabilités.

 

Département Moyen-Orient et Afrique du Nord
AFD International
17 novembre 2017

Articles similaires

Fermer
Fermer