RDC : Halte à la répression meurtrière des manifestants pacifiques

rdc-kinshasa-repression-manifestants

C’est avec désolation et indignation qu’AFD International ainsi que les communautés éprises de justice et de dignité humaine ont assisté la semaine dernière, du lundi 19 janvier au mercredi 21, aux tragédies survenue à Kinshasa et dans d’autres villes de la République démocratique du Congo. La Fédération Internationale des Droits de l’Homme fait état du fait qu’au moins 42 personnes ont trouvé la mort lors de ces manifestations ainsi que d’autres blessés graves.

Ces évènements meurtriers ont pour origine la tentative d’introduction d’un projet de loi électorale visant à maintenir le président Joseph Kabila au pouvoir malgré les limites stipulées par la constitution en vigueur. Pour rappel, le gouvernement congolais avait l’intention de faire adopter ce projet à travers l’article 8 dans un alinéa controversé qui liait les prochaines élections à un recensement en RDC. Le vote d’une telle loi ferait d’abord de l’organisation d’un recensement une étape nécessaire avant la tenue des prochaines élections qui ne pourraient plus avoir lieu alors en 2016, et permettraient ainsi au président du RDC de se représenter pour un nouveau mandat, ce qui violerait la constitution actuelle qui stipule la non réélection du président actuel et l’organisation des élections en 2016.

AFD International condamne fermement cette tragédie et exhorte le gouvernement congolais à :

  • Se conformer à sa constitution qui prévoit l’organisation d’élection présidentielle en 2016 dans le but de sauvegarder une transition démocratique après tant de violences et d’instabilité.
  • Oeuvrer à établir une paix définitive et durable.
  • Défendre les droits inaliénables des congolais pour la liberté d’opinion et de manifestation, à punir les exactions et les meurtres lors de ces évènements et à s’attacher aux principes des droits de l’homme.

Dans la même optique, AFD International se félicite de la maturité de l’Assemblée Nationale Congolaise dans sa ferme détermination de partager les aspirations du peuple en bloquant ce projet de loi. Elle invite l’armée et les forces de l’ordre à agir conformément à la constitution et faire acte de civisme dans l’encadrement des manifestations. AFD International appelle par ailleurs les organisations de défense des droits de l’homme, l’ONU, l’UA, les organisations régionales et toute autre corps œuvrant pour la promotion de la condition humaine à user de leurs différents moyens pour empêcher un quelconque entêtement du régime de la République Démocratique du Congo ou toute tentative de manipulation de la constitution dont les conséquences ne feront que faire sombrer ce pays davantage dans l’instabilité qui leur a déjà tant coûté.

--

Département Afrique Subsaharienne
AFD International- HQ-Office
Rue Stevin 95
1000 Bruxelles, Belgique

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.