Europe & Asie Centrale

France : Le projet de loi garantissant les principes républicains est une atteinte directe au vivre ensemble et à la diversité.

Le projet de loi annoncé par le Président de la République française et approuvé par le Conseil des ministres le mercredi 9 décembre 2020, sous la désignation « Loi confortant les principes républicains », est un projet de loi qui contredit les valeurs de la Ve République française. Ainsi que l’esprit et le langage de la loi séculière de 1905 actant la liberté de croyance et la séparation de la religion et de l’État, établissant de ce fait le principe de la coexistence et de l’acceptation de l’autre.

Néanmoins, tout ceci est contredit dans le texte dudit projet de loi qui vise à combattre « l’islam politique » à qui il est reproché d’utiliser la religion pour porter atteinte aux valeurs de la République.

A ce propos, la Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme Michelle Bachelet a manifesté son inquiétude que certaines mesures provoquent une stigmatisation des musulmans.

De son côté, l’émissaire des Etats-Unis pour la liberté religieuse Sam Brownback a invité à plus de dialogue en protégeant les personnes qui pratiquent leur foi pacifiquement, en affirmant que « Quand on est trop répressif, la situation peut s’aggraver ».

Restreindre la liberté de religion ou de conviction au nom de la sécurité, de la promotion du vivre ensemble ou de la préservation de la cohésion sociale a prouvé son inefficacité par le passé. En effet, cela contribue à fragiliser la sécurité plutôt qu’à la promouvoir.

Ce projet est un véritable revers pour les droits humains, et sonne comme un aveu officiel de la part du Gouvernement français de son intention de s’affranchir d’une part importante des valeurs des droits humains et de la démocratie. Nous considérons cela comme une atteinte directe au vivre ensemble et à la diversité.

AFD international
Département Europe
Bruxelles

20/12/2020

Tags

Articles similaires

Fermer
Fermer