Amériques

Etats-Unis : Le racisme est une pandémie culturelle et elle doit être combattue sans merci.

Le meurtre de George Floyd, 46 ans, par Derek Chauvin, un policier de Minneapolis, qui l’a asphyxié  en s’agenouillant sur sa gorge, a ému la conscience générale et a déclenché un tollé mondial. S’en sont suivis des actions de par le monde contre toutes les formes de racisme et plus particulièrement les violences policières qui visent les personnes de couleur.

Les Afro-Américains, qui ne représentent que 13 % de la population américaine, sont victimes d’un nombre disproportionné d’homicides, commis par les forces de l’ordre. Le très grand nombre de manifestants qui protestent suite à ce grave incident ne fait pas écho à un cas isolé. Il s’agit d’une culture que l’on peut qualifier de racisme institutionnel qui est profondément ancré dans les services de police depuis des années. Il s’agit donc sans conteste d’une protestation contre un système qui ne traite pas ses citoyens de la même manière et qui continue à cibler les personnes de couleur sans raison. Ce n’est pas un hasard si la plupart des détenus aux Etats-Unis sont des afro-descendants et pas un hasard non plus si les plus représentés dans les couloirs de la mort sont issus des minorités et majoritairement des Afro-Américains.

Les familles des victimes que sont Eric Garner, Philando Castile, Alton Sterling, Delrawn Small, Terence Crutcher, Breonna Taylor, qui étaient tous des afro-descendants, pleurent à ce jour leurs proches exécutés par ceux qui étaient censés les protéger.

AFD International, tout comme un grand nombre d’organisations de défense des droits de l’homme, est extrêmement inquiète par la manière dont le racisme est encouragé et amplifié pour atteindre les plus hautes sphère du pouvoir.

AFD International condamne l’utilisation de la violence par les forces de police qui font face à une colère et une frustration légitime de la population.

Nous condamnons le recours de l’armée nationale pour faire face aux protestations, qui selon nous signale dangereux qui est sans précédent dans l’histoire moderne des Etats-Unis.

AFD International condamne avec la plus grande fermeté les brutalités infligées aux journalistes qui couvrent les derniers événements. Nous réitérons notre appui aux professionnels de l’information qui ne peuvent en aucun cas être la cible de brutalités, de menaces ou être intimidés pour avoir exprimé ce droit fondamental qu’est la liberté d’expression.

Les auteurs de ces actes doivent être traduits en justice et les autorités se doivent de réparer les dommages dont qu’ont subi les familles des victimes.

AFD International appelle les manifestants à exprimer leur droit de manifester pacifiquement en respectant la propriété et la sécurité de tous et à ne pas se livrer à des actes de vandalisme, de pillage ou de destruction des biens publics.

Enfin, AFD International demande aux autorités à tout mettre en place pour que l’ensemble des entités qui composent les appareils de l’Etat aient un programme de formation et d’éducation pour l’ensemble de son personnel au respect de la diversité, du multiculturalisme et d’introduire des mesures plus sévères contre toutes les formes de racisme et de discrimination.

AFD International
Département Americas
02 Juin 2020

Tags

Articles similaires

Fermer
Fermer