Moyen Orient & Afrique du Nord

Moyen-Orient : Le « Deal du siècle » est une violation du droit international

Nous considérons les propositions concernant le règlement de la situation en Palestine occupée annoncées par l’administration américaine, comme une violation du droit international. Elles sont à l’encontre de la position de l’Union Européenne et à toutes les autres décisions internationales qui n’ont accordé aucune souveraineté à Israël sur les terres palestiniennes occupées.

Le « Deal du siècle » du président américain Donald Trump est contraire à l’ensemble des résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies, en particulier la résolution n° 2334 «qui considérait les colonies de peuplement israéliennes établies dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, comme étant illégales en vertu du droit international et constituent un obstacle majeur à la réalisation d’une solution à deux États et à la paix Juste, durable et complète. ”

Cela constitue également une violation des droits légaux des Palestiniens, tels que le droit des réfugiés au retour, le droit à une indemnisation pour les maisons usurpées et détruites par l’occupation et le droit à l’autodétermination …

Nous estimons qu’un plan unilatéral et sans consensus international ne peut résoudre un conflit qui dure depuis plus de 72 ans et ne peut que faire perdurer les souffrances des Palestiniens et à multiplier les atteintes à leurs droits. Annoncé dans ce contexte, cet accord peut être lu comme une tentative d’anticiper ce qui sera décidé par la Chambre préliminaire de la Cour pénale internationale concernant l’ouverture de procédures d’enquête à l’encontre de l’Etat d’Israël sur les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis à l’encontre du peuple palestinien.
Département MENA
Bruxelles

Tags

Articles similaires

Fermer
Fermer