Moyen Orient & Afrique du Nord

Maroc :  Nous appelons les autorités marocaines à permettre aux binationaux d‘être rapatriés dans leur pays de résidence.

Cela fait aujourd’hui plus de quatre semaines que les autorités marocaines ont décidé de fermer les frontières du Royaume et d’empêcher toutes entrées et sorties du pays. A la demande de plusieurs Etats, essentiellement occidentaux, des avions ont été affrétés pour rapatrier les touristes qui se trouvaient encore sur le sol marocain. Des milliers touristes ont pu de la sorte rejoindre leurs proches. Il reste néanmoins des centaines, peut-être des milliers d’autres contraints de rester sur place, dans certains cas au péril de leur vie.

Selon les informations récoltées sur place, le Maroc ne permettrait pas aux Marocains quel que soient leur lieu de résidence, de quitter le Maroc. Nous savons pourtant que des avions ont été affrétés par les Etats-Unis, le Canada et la Belgique pour rapatrier, entre autres, des binationaux. Il nous est fait état du fait qu’un grand nombre de binationaux ont essuyé un refus catégorique de la part des autorités marocaines alors qu’ils demandaient de pouvoir quitter le Maroc et rejoindre leur lieu de résidence. L’argument avancé pour justifier ce refus est que ceux-ci détiennent la nationalité marocaine et ne peuvent donc pas bénéficier d’un rapatriement organisé par le pays de leur double nationalité. Nous pensons qu’il n’est pas acceptable que des personnes qui ne vivent pas au Maroc et ayant pour certains d’entre eux des problèmes de santé ne puissent pas rejoindre leurs proches.

En ce qui concerne la Belgique, le Ministre belge des affaires étrangères a, dans une communication officielle, confirmé que l’Etat belge avait demandé aux autorités marocaines l’autorisation d’affréter des vols pour les Belgo-marocains qui désirent rejoindre leur famille. Il attend à ce jour une réaction de la part des autorités marocaines. Des blocages existent également pour d’autres pays comme l’Espagne et les Pays-Bas.

En ces temps difficiles, il est important que les discussions diplomatiques n’entravent pas la liberté des gens à se déplacer pour rejoindre leur pays de résidence et ainsi permettre à tous de rejoindre leurs familles en toute sécurité.

Nous appelons les autorités marocaines à ne pas entraver le bon déroulement de ses rapatriements.

 

AFD International
Département MENA

Tags

Articles similaires

Fermer
Fermer