Moyen Orient & Afrique du Nord

Maroc : La vie d’Ali Aarrass est en danger, les autorités marocaines doivent d’urgence prendre leurs responsabilités

AFD International appelle les autorités marocaines à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour qu’Ali Aarrass, qui est en grève de la faim depuis plus de 61 jours, soit d’urgence pris en charge par des médecins.

Ali Aarrass est détenu depuis plus de 5 ans et a été condamné à 12 ans de prison pour un crime qu’il nie avoir commis et cela depuis son arrestation. Jugé sur base d’aveux extorqués sous la torture, Ali Aarrass crie son innocence sans pour autant être entendu par les autorités du Royaume chérifien. Une vidéo diffusée largement ce mois-ci par les medias nous montre l’homme, dans sa cellule, exténué, abattu et rongé par les conditions de détention extrêmement pénibles qui sont les siennes.

Ali Aarrass a, en désespoir de cause et au péril de sa vie, entamé une grève de la faim, afin d’alerter la société civile concernant sa situation. Ali Aarrass souhaite, par cet acte, dénoncer les multiples blocages du système judiciaire marocain concernant les nombreuses actions lancées entre autre par ses avocats. En effet, trois années après avoir introduit un recours en Cassation, le verdict n’est toujours pas tombé. De plus l’instruction ouverte après l’enquête menée par les Nations Unies concernant les faits de torture dont il a été victime a été clôturée, par le juge d’instruction qui se refuse à rendre son avis. »

AFD International enjoint les autorités marocaines à prendre leur responsabilité, et à avoir le courage de trouver urgemment une solution au dossier d’Ali Aarrass.

Département MENA
AFD International
Bruxelles

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer